Association du cimetière Marlow
Nous vous invitons à visiter le site Internet de l'Association.




Tu te souviens de Saint-Côme quand
Suivez-nous sur Facebook...




Nouvelle étape en 2013

Aujourd'hui, nous avons vraiment pignon sur rue. En effet, une magnifique et très visible enseigne indique clairement où nous logeons. 






Dévoilement et vente du volume Saint-Côme en images
Saint-Côme-Linière, au fil du temps, tel est le titre de notre tout dernier volume historique. Il est maintenant disponible et en vente au coût de 35 $ à divers endroits.


 
Saint-Côme se divise en deux municipalités


Consultez nos généalogies Galerie de photos

Nouvelle parution à l'automne

Nous annonçons la sortie prochaine de notre nouveau volume dans la collection « 100 ans noir sur blanc » de Les Éditions GID.
 
Vous y trouverez l’histoire de notre patelin en quelques deux cents photos anciennes, vos photos.
Elles raconteront l’histoire de vos ancêtres, leurs travaux, leurs loisirs, leurs sports, leur labeur, leur vie et leur mort. De courts textes explicatifs vous guideront dans vos découvertes.
Nous lançons la pré-vente de ce bijou de livre.
Jusqu’au 15 septembre 2012 et le jour du lancement officiel, il vous est offert à 30 $ au lieu de 35 $, payable immédiatement en argent ou par chèque libellé à Société historique de Saint-Côme.
Il suffit de laisser votre nom et vos coordonnées au local de la Société, 1555, route Kennedy ou par téléphone au 418 685-2700, ou encore à Hélène Poulin, la présidente, au 418 685-3364.
 
Voici un avant-goût d'une page du volume, il y en a 200 autres.
La mode à Saint-Côme
Les gens de Saint-Côme ont toujours été fiers, malgré une pauvreté certaine au tout début de la colonisation et relative par la suite.  Ils conservaient une dignité et une distinction naturelle.  Les femmes et les filles se tenaient au courant de la mode via les journaux, les catalogues: Dupuis frères, Eaton, Simpson-Sears ou par leurs visiteurs de la ville ou des États.  Tôt les jeunes filles apprenaient à coudre avec leur mère ou leur grand-mère sur des moulins à coudre à pédale Singer.  Elles se procuraient des patrons Butterick, Simplicity et même Vogue qu'elles se prêtaient en les modifiant à l'occasion.  Elles étaient bien mises de pieds en cap.  Il y eut des modistes, Albertine Dumas-Fortin et Marie Lachance-Déry, des couturières qu'on pourrait qualifier de stylistes comme Marie-Louise Bernard-Gagnon et d'autres.  Les hommes n'étaient pas en reste. Leurs mères, épouses et filles y veillaient.  Rose-Anna Paquet tenait pour eux un magasin assez bien garni. Des « soute-à-panneaux » Penman jusqu’aux habits de noces.  De gauche à droite, Marguerite Maheux, Jeanne-d'Arc Paquet, Marie-Ange Veilleux, Marie-Blanche Bélanger et Ruth Paquet en 1933.
Fonds Madame Jeanne d’Arc Létourneau (24-4). Société historique de Saint-Côme.


Retourner à la liste complète
Desjardins • Caisse du Sude de la Beauce
 
 
2023 © Tous droits réservés Société Historique de Saint-Côme-Linière  •  Conception Imagix